PLANTES et Cie

LA PHYTOTHERAPIE
Therapie naturelle medicale

Spécialiste de la forêt, Reforest’Action est une entreprise française certifiée B Corp fondée en 2010. Grâce à leur modèle unique de crowdplanting, ils ont aujourd’hui financé plus de 10 millions d’arbres dans 30 pays grâce à l'engagement de 2 000 entreprises et de 200 000 citoyens.

En savoir plus...

Combattons le réchauffement climatique !

refoorest permet de planter des arbres gratuitement.

Decouvrez Ici Comment...

Les plantes traditionnelles ont été continuellement utilisées dans le domaine de la médecine pour le traitement de diverses infections. Les thérapies à base de produits naturels (phytochimiques) pour la santé humaine sont associées à moins de toxicité et à des effets secondaires minimes. Ainsi, les chercheurs se concentrent sur l'élucidation de nouveaux composés à base de plantes pour le traitement de nombreuses maladies. Différents métabolites secondaires végétaux ont été étudiés et utilisés pour divers traitements à base humaine en raison de leurs propriétés antioxydantes, anticancéreuses, antibactériennes et antivirales. Plusieurs études in silico et in vitro ont révélé l'utilisation prometteuse des produits photochimiques pour le traitement des infections virales. Parmi tous les composés phytochimiques, les flavonoïdes ont été largement exploités et étudiés pour le traitement de plusieurs maladies virales. De plus, certains des flavonoïdes ont présenté une bonne activité antivirale contre la grippe, la dengue, le chikungunya et bien d'autres virus et peuvent être un candidat potentiel qui peut être traité ultérieurement pour le développement d'antiviraux. D'autres composés phytochimiques comme les terpénoïdes et les alcaloïdes ont également montré une activité efficace contre les maladies virales. De plus, la combinaison de composés phytochimiques avec les différents composés, que ce soit avec n'importe quel composé synthétique ou n'importe quel médicament, peut également être une nouvelle approche potentielle pour trouver les bonnes thérapies antivirales. Parallèlement à cela, la dose de composés phytochimiques et le mécanisme sous-jacent pour inhiber les infections virales doivent être davantage déterminés, ce qui est essentiel pour le développement d'un médicament antiviral efficace et potentiel.

Les thérapies antivirales pour les maladies virales potentiellement mortelles sont généralement coûteuses et ont des effets secondaires indésirables. Même certaines des maladies virales n'ont pas de traitements antiviraux comme le virus chikungunya et le VIH. Dans le domaine de la thérapeutique, il existe un besoin urgent de thérapies/médicaments/inhibiteurs antiviraux efficaces, sûrs et peu coûteux avec des effets secondaires minimes pour l'humanité. Par conséquent, l'approche utilisant le phytochimique pourrait être la meilleure option dans le développement d'antiviraux. Des études synergiques utilisant des composés phytochimiques en combinaison avec des médicaments ou des inhibiteurs déjà approuvés par la FDA pourraient être explorées à l'avenir pour une efficacité meilleure et à long terme de l'antiviral. De plus, la réutilisation de phytochimiques déjà signalés en tant qu'inhibiteurs de maladies virales pourrait être effectuée à la recherche d'antiviraux potentiels. Les phytochimiques ayant une activité antivirale peuvent être nanoencapsulés pour une meilleure administration, une action prolongée et une biodisponibilité améliorée. De plus, des recherches excessives sur différentes régions riches en biodiversité pourraient être explorées pour obtenir des composés phytochimiques et des métabolites plus puissants en tant qu'agents antiviraux.

AIRTON

Vente en Ligne de climatiseurs & de pompes à chaleur AIR/AIR

climatisation, airton, clim, maison, chauffage, pompe à chaleur sans mise en service.

En savoir plus...

QUERCETINE+VITAMINE C+ZINC+BROMELAINE


 

Créé en 2007 par une équipe de scientifiques, le Laboratoire Beauchamp œuvre pour vous donner entière satisfaction : innovation, qualité des produits

https://www.laboratoire-beauchamp.com/#ae24.

QUALITÉ

Le laboratoire Beauchamp répond aux exigences de qualité imposées par la réglementation.

Chacune de nos références fait l’objet d’un dépôt de dossier, auprès des autorités, préalablement à la mise sur le marché.

Nos références font l'objet d'analyses dans des laboratoires indépendants qui garantissent un niveau de qualité élevé des produits que nous proposons.

UNE SOCIÉTÉ À FORTE IDENTITÉ SCIENTIFIQUE

Nos produits sont développés en France par une équipe de scientifiques. Nos collaborations étroites avec de nombreuses équipes de recherche nous permettent de vous proposer des références de qualité associées à un accompagnement scientifique pointu.


 

Quercétine+


 

Complément alimentaire indiqué pour aider les défenses immunitaires.

Le complexe Quercétine +est une formulation constituée de quercétine, d’acide ascorbique et de bromélaïne.


La quercétine appartient à la famille des flavonoïdes ; composés que l’on retrouve dans les plantes. Ces flavonoïdes sont en partie les composés qui donnent la couleur aux fruits ou aux légumes.
La bromélaïne est une enzyme que l’on retrouve dans l’ananas et en particulier dans la tige de ce fruit.

Analyse moyenne

 

Pour 1 gélule

Quercétine (Sophora japonica)

170 mg

Vitamine C (acide ascorbique)

80 mg

Bromélaïne 2000-2500 GDU

15 mg

Ce produit est un complément alimentaire

 

COMPOSITION

Ingrédients pour 1 gélule: Quercétine (170 mg), Vitamine C (acide ascorbique) (80 mg), Bromélaïne 2000-2500 GDU (15 mg), enveloppe d'origine végétale - hydroxypropylméthylcellulose (HPMC).

CONSEILS D'UTILISATION

Prendre 1 gélule par jour, de préférence au moment d'un repas et avec un verre d'eau.

 

CONDITONNEMENT

Pilulier de 60 gélules de 355 mg

POIDS / VOLUME NET

21.3 g

RECOMMANDATIONS D'USAGE

Ne pas utiliser en cas de grossesse ou d'allaitement. Un complément alimentaire ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants. En cas de traitement médical, prendre conseil auprès de votre thérapeute. À conserver à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité. Ce produit est un complément alimentaire

La quercétine est l'un des flavonoïdes les plus répandus dans les plantes, principalement dans les légumes et fruits . La quercétine possède plusieurs propriétés thérapeutiques dont antioxydante ,

effets antibactériens , anticancéreux et antiviraux . De plus, des précédentes études ont montré un blocage virucide et de la réplication virale et une activité d'inhibition de l'entrée virale pour la quercétine contre les virus de la grippe,

La quercétine a montré une activité d'inhibition significative contre le SRAS-CoV Mpro, exprimée dans Pichia pastoris, à IC50 73 M (Nguyen et al. 2012). La quercétine a montré des activités anti-SARS-CoV-2 et immunomodulatrices en particulier lorsqu'elle est co-administrée avec de la vitamine C.

Les deux (Quercetine +Vitamine C) exercent un effet synergique et peuvent être utilisés pour la prophylaxie dans les populations à haut risque.

La quercétine est un ionophore de zinc naturel qui augmente la biodisponibilité du zinc dans les cellules.

 

De manière significative, les chercheurs ont montré que la quercétine aide à l'inhibition de la réplication du SRAS-CoV-2 en augmentant la concentration intracellulaire de zinc.

 

Ils ont observé une inhibition virale > 2 fois supérieure en présence de quercétine lorsque l'acétate de zinc avec la quercétine (à un rapport molaire de 1:2) a été testé pour l'activité antivirale du SRAS-CoV-2 dans les cellules Vero E6 infectées.

 

 

Cette étude soutient et recommande une combinaison de sel de zinc, qui fournit du zinc ionique, avec des ionophores, pour éventuellement avoir un meilleur résultat clinique dans la thérapie COVID-19.

 

En raison de la courte demi-vie (~10s) du complexe Mpro-zn2+, des taux d'association et de dissociation rapides et de la nature hydrosoluble de l'acétate de zinc observée dans cette étude, les chercheurs ont suggéré que des doses constantes de combinaison zinc-ionophore peuvent être requis pour une inhibition efficace du SARS-CoV-2 Mpro.

 

L'ion zinc2+ inhibe la protéase principale du SRAS-CoV-2 et la réplication virale in vitro.

 

La carence en zinc est liée à un mauvais pronostic chez les patients COVID-19, tandis que les essais cliniques avec le zinc démontrent de meilleurs résultats cliniques.

 

La cible moléculaire et les détails mécanistiques de l'activité anti-coronavirale (SARS-CoV2) du zinc restent cependant obscurs.

 

Nous montrons que le zinc ionique inhibe non seulement la protéase principale (Mpro) du SRAS-CoV-2 avec une affinité nanomolaire, mais également la réplication virale.

 

Soutenu par une structure cristalline complexe et l'inhibition subséquente de la réplication virale in vitro, les chercheurs ont démontré que le zinc inhibe l'activité enzymatique du SARS-CoV-2 Mpro.

 

Il a été démontré que l'administration orale de quercétine ne possède aucun effet mutagène/génotoxique significatif sur les souris et les rats (Harwood et al. 2007).

 

 

La Quercetine.

 

La quercétine est un composé bien toléré et n'a induit aucun effet indésirable lorsqu'il est administré par voie orale et intraveineuse jusqu'à 1 g/jour et à  ~ 10,8 mg/kg chez l'homme, respectivement (Ferry et al. 1996; Shoskes et al. 1999.

Des études ont montré egalement que la quercétine, un flavonoïde approuvé par la FDA utilisé comme agent antioxydant et anti-inflammatoire, inhibe l'entrée du coronavirus (SRAS-CoV) dans la cellule hôte.

De plus, une étude in silico a montré que la quercétine est un puissant inhibiteur de la protéase principale du SRAS-CoV-2 (Mpro), suggérant que ce flavonoïde est également actif contre le COVID-19.

 

Étant donné que la quercétine pourrait prévenir et réduire la durée des infections au SRAS-CoV-2, il est plausible de supposer que l'utilisation prophylactique de ce flavonoïde produit plusieurs avantages cliniques.

 

Cependant, pour ce préliminaire les preuves doivent être confirmées par des tests in vitro et, a posteriori, dans des essais cliniques randomisés,

 

La quercétine est populairement connue en raison de ses puissantes propriétés antioxydantes ; cependant, ce flavonoïde a également montré une activité antivirale prometteuse.

 

Des études ont démontré que la quercétine est active contre plusieurs virus, y compris le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le virus de l'herpès simplex (type 1 et 2), le poliovirus (type 1), le parainfluenza (type 3), le virus de l'hépatite C, le virus respiratoire syncytial humain, le virus Sindbis,Virus de la vaccination et coronavirus (SARS-CoV) .

 

De plus, l'utilisation de la quercétine à titre prophylactique comme agent contre les infections causées par des virus respiratoires, tels que la grippe aviaire (H5N1) et le rhinovirus

(US7 671 086 et US7 479 498) a été décrite dans deux brevets .

 

La bromélaïne.

 

La bromélaïne appartient à un groupe d'enzymes digérant les protéines qui attaquent les liaisons peptidiques internes de la chaîne protéique. Alors que la bromélaïne du fruit, qui est une protéine acide, est présente en quantités modestes dans le fruit, la bromélaïne largement utilisée comme complément alimentaire est extraite de la tige d'ananas. Il s'agit d'un mélange de différentes endopeptidases thiol et d'autres composants tels que la phosphatase, la glucosidase, la peroxydase, la cellulase, l'escharase et plusieurs inhibiteurs de protéase. La bromélaïne est facilement absorbée par l'organisme dans le tractus gastro-intestinal et reste fonctionnellement intacte.

 

La bromélaïne améliore l'absorption des médicaments, en particulier des antibiotiques. Des études in vitro et in vivo démontrent que la bromélaïne présente diverses activités fibrinolytiques, anti-œdémateuses et antithrombotiques. La bromélaïne a des propriétés anti-inflammatoires et est utilisée pour prévenir l'inflammation et les traumatismes postopératoires.

 

Il est utilisé dans le traitement des patients arthritiques, pour le soulagement de la douleur chez les personnes souffrant d'arthrose et de lésions articulaires. Il est capable de dissoudre le mucus et est utilisé dans le traitement de la bronchite et de la sinusite. Le supplément de bromélaïne est utilisé pour réduire l'incidence de divers troubles cardiovasculaires, car il s'agit d'un inhibiteur de l'agrégation plaquettaire. Il prévient la coagulation du sang et est utilisé pour lutter contre la thrombophlébite et pour minimiser la gravité de l'angine de poitrine et de l'accident ischémique transitoire.

 

Il est efficace pour guérir les brûlures où la formation de couches de tissus brûlés et traumatisés, si elle n'est pas enlevée, servira de site d'infection et de milieu pour la croissance des bactéries. Dans de tels cas, la bromélaïne est administrée pour éliminer les tissus morts et infectés et provoquer une cicatrisation efficace des plaies.

 

La bromélaïne contient des enzymes protéolytiques appelées protéinases à cystéine, qui décomposent les protéines et aident à digérer les aliments. Il est également utilisé pour lutter contre la diarrhée et on pense qu'il contrecarre certains des effets des agents pathogènes intestinaux tels que Vibrio cholera et Escherichia coli.

 

La bromélaïne possède également des activités anticancéreuses et est connue pour empêcher la croissance de certains types de tumeurs car elle favorise la mort cellulaire par apoptose.

 

De même, des résultats démontrent que la bromélaïne peut agir comme une arme à double tranchant pour dégrader à la fois l'ACE-2 dérivé de l'hôte, le TMPRSS2(La bromélaïne inhibe l'expression de l'ACE-2 et du TMPRSS2) et le S-Ectodomain dérivé du virus(La bromélaïne clive la protéine Spike SARS-CoV-2) et pourrait donc inhiber l'infection par le SRAS-CoV-2.

 

Par consequent la bromélaïne inhibe la liaison S-Ectodomaine et l'infection par le SRAS-CoV-2.

 

Cela indique que la bromélaïne peut être utilisée comme un large agent antiviral contre le SRAS-CoV2 et d'autres membres de la famille apparentés( futures épidémies d'autres coronavirus).

 

Pour la première fois, des résultats démontrent que la bromélaïne peut inhiber l'infection par le SRAS-CoV-2 en ciblant les trois protéines S de l'hôte ACE-2 et TMPRSS2 et SARS-CoV-2.

 

En outre, des études ont montré que la bromélaïne peut être utilisée pour traiter les patients souffrant de douleur et d'inflammation, qu'elle est bien absorbée et qu'elle reste biologiquement active .

 

Exemple d'essai clinique:

 

L'étude de la quadruple thérapie Zinc, Quercétine, Bromélaïne et Vitamine C sur les résultats cliniques des patients infectés par COVID-19.

 

Ministère de la Santé, Arabie Saoudite

Informations fournies par (Partie Responsable) :

Amr kamel khalil Ahmed, ministère de la Santé, Arabie saoudite.

 

L'objectif de l'étude est d'inhiber la réplication virale et de diminuer la gravité de la maladie en tant que tempête antivirale et anticytokine, antithrombose.

 

Le zinc est un élément minéral nécessaire pour réguler les fonctions des cellules immunitaires adaptatives.

 

Un niveau plus élevé de zinc intracellulaire a montré une augmentation du pH intracellulaire; qui affectent l'ARN polymérase dépendante de l'ARN et diminuent le mécanisme de réplication des virus à ARN.

Par conséquent, les médicaments décrits comme des ionophores de zinc pourraient être utilisés avec un supplément de zinc pour agir comme antiviral contre de nombreux virus à ARN, notamment le SRAS-CoV-2.

 

La quercétine est un composé naturel qui agit comme un ionophore de zinc pour provoquer un afflux de zinc intracellulaire.

 

La quercétine est un composé polyphénolique antioxydant et anti-inflammatoire naturel et sûr que l'on trouve dans diverses sources naturelles, notamment l'oignon, les raisins rouges, le miel et les agrumes.

 

Il a été démontré que la quercétine a la capacité de chélater les ions zinc et d'agir comme ionophore du zinc.

 

Par conséquent, la quercétine pourrait avoir une activité antivirale contre de nombreux virus à ARN.

 

La quercétine, un flavonoïde présent dans les fruits et légumes, possède des propriétés biologiques uniques qui peuvent améliorer les performances mentales/physiques et réduire le risque d'infection .

 

 

Ces propriétés constituent la base des avantages potentiels pour la santé globale et la résistance aux maladies, y compris les activités anti-cancérigènes, anti-inflammatoires, antivirales, antioxydantes et psychostimulantes, ainsi que la capacité à inhiber la peroxydation lipidique, l'agrégation plaquettaire et la perméabilité capillaire, et à stimuler la biogenèse mitochondriale.

 

 

Diverses études rapportent l'effet immunomodulateur de la bromélaïne.

 

La bromélaïne active les cellules tueuses naturelles et augmente la production de facteur de stimulation des colonies de granulocytes-macrophages, IL-2, IL-6 et diminue l'activation des cellules de Thelper.

 

Ainsi, la bromélaïne diminue la majorité des médiateurs inflammatoires et a démontré un rôle important en tant qu'agent anti-inflammatoire dans diverses conditions.

 

La vitamine C est connue comme un antioxydant essentiel et un cofacteur enzymatique pour les réactions physiologiques telles que la production d'hormones, le collagène synthèse et potentialisation immunitaire.

 

Naturellement, une insuffisance de vitamine C entraîne de graves lésions de plusieurs organes, en particulier du cœur et du cerveau, car ce sont tous deux des organes hautement aérobies qui produisent plus de radicaux oxygène.

 

En fait, les études d'effet in vivo sur la vitamine C sont difficiles car la plupart des animaux, à l'exception de l'homme et de certains primates, sont capables de synthétiser la vitamine C de manière endogène.

 

Proposition de Protocole Therapeutique : Quercétine+Zinc+Bromelaine+Vitamine C.

 

Quercétine 500 g de quercétine .

 

La quercétine sera administrée par voie orale une fois par jour, le matin avant le petit-déjeuner pendant 5 à 10 jours .

 

 

Complément alimentaire : Quercétine

 

Traitement à la quercétine une dose quotidienne de quercétine (500 mg) sera prise par voie orale par une intervention prouvée des cas de COVID-19

 

Complément alimentaire : Bromélaïne.

 

Complément alimentaire : Traitement à la broméline, une dose quotidienne de bromélaïne (500 mg) sera prise par voie orale lors d'une intervention prouvée dans les cas de COVID-19.

 

Médicament : Zinc.

 

La dose quotidienne de zinc de 50 mg par voie orale sera prise par voie orale par une intervention prouvée dans les cas de COVID-19.

 

Médicament : Vitamine C

vitamine C 1000 mg par voie orale par jour par intervention prouvée de cas de COVID-19

La vitamine C inhibe la principale protéase du coronavirus-2 du SRAS essentielle pour la

réplication du virus,

https://www.laboratoire-beauchamp.com/#ae24

Il existe un besoin urgent d'agents antiviraux qui traitent et/ou préviennent le Covid-19 causé par les infections au coronavirus du SRAS17 (CoV-2).

La réplication du SARS CoV-2 dépend de l'activité des deux protéases à cystéine, une protéase de type papaïne, PL-pro, et la protéase de type 3C connue sous le nom de principale protéase Mpro ou 3CLpro.

Ici, nous rapportons la structure de 3CLpro dans le complexe Vitamine C (L-ascorbate) lié au site actif de la protéine .

Nous démontrons également que le L-ascorbate inhibe le 3CLpro in vitro .

 

La structure cristalline du complexe Vitamine C 3CLpro pourrait aider de futures études sur

l'effet de la vitamine C non seulement sur la protéase principale du coronavirus mais sur les protéases apparentées d'autres virus infectieux.

Étant donné que l'ascorbate est facilement disponible, en tant que supplément vitaminique en vente libre, ces résultats ont le potentiel pour le développement d'un traitement antiviral global et peu coûteux.

Les propriétés antivirales de la vitamine C

introduction

L'administration de vitamines suscite un intérêt croissant.

C au-delà du traitement de l'hypovitaminose C chez les malnutris

les patients. Cela a été motivé par une étude « avant-après » de 2016

qui a suggéré un avantage substantiel de survie d'un protocole

qui comprenait de l'hydrocortisone, de l'acide ascorbique (vitamine C) et

thiamine (thérapie THA) dans le traitement des patients atteints de

sepsis et choc septique .

Actuellement, Clinicaltrials.gov répertorie 29 essais en cours ou terminés portant sur la vitamine

C administration dans le sepsis.

Historiquement, il y a eu des suggestions erronées et erronées de l'efficacité de la vitamine C dans la promotion de la longévité, la prévention et le traitement du rhume ,

Beaucoup d'idées fausses concernant la vitamine C ont été perpétués par deux fois Nobel

Lauréat Linus Pauling . Le regain d'intérêt pour la vitamine C pour les troubles inflammatoires aigus, fondée sur sa logique biologique, fait suite à des décennies de recherche.

Il existe cependant une littérature émergente pour suggèrer que la vitamine C peut jouer un rôle d'appoint dans le traitement de diverses infections virales.

Le but de cet article est d'examiner la justification biologique et les preuves de l'administration de vitamine C dans les infections virales.

 

Justification biologique de la vitamine C dans les infections virales.

 

Un certain nombre d'observateurs, dont Linus Pauling, ont suggéré que la vitamine C à fortes doses est directement virucide .

Cette hypothèse était basée sur des études in vitro, où de très fortes doses de vitamine C, en présence de cuivre libre et/ ou le fer, ont une activité virucide, vraisemblablement par la génération de peroxyde d'hydrogène et d'autres espèces radicalaires .

De plus, un pH bas peut avoir contribué aux effets antiviraux in vitro de la vitamine C.; Cependant, il est très peu probable que la vitamine C est directement virucide in-vivo.

C'est maintenant bien reconnu que si la vitamine C est un puissant antioxydant, à des concentrations pharmaceutiques élevées, elle peut paradoxalement exercer un effet pro-oxydant,

(génération d'espèces réactives de l'oxygène) via la réduction du métal de transition .

Avici et al ont démontré que a très forte dose (90 mM) l'ascorbate de sodium tue Candida albicans in vitro via la réaction de Fenton catalysée par le fer . Cependant, cet effet a été complètement inhibé par le chélateur de fer 2,2′- bipyridyle.

Néanmoins, un modèle expérimental a démontré que la vitamine C a diminué la charge virale du virus d'Ebstein-Barr (EBV) de cellules infectées . Cela suggère qu'un autre mécanisme

doit être en jeu. Cinatl et ses collègues ont démontré que le prétraitement du fibroblaste du prépuce humain et de l'endothélium cellules contenant de la vitamine C avant l'infection par le cytomégalovirus (CMV) réduit significativement l'expression des antigènes viraux et la

charge virale cellulaire . Cette constatation n'a pas été reproduite lorsque la vitamine C a été ajoutée après l'infection virale. Les auteurs ont conclu que cet effet était probablement dû aux propriétés immunomodulatrices de la vitamine C, plutôt qu'à un antiviral direct.

La vitamine C est concentrée dans les leucocytes, les lymphocytes, et les macrophages atteignant des concentrations élevées dans ces cellules

La vitamine C améliore la chimiotaxie, améliore les neutrophiles ,la capacité phagocytaire et la destruction oxydative et soutient la prolifération et la fonction des lymphocytes .

La L-gulono-γ-lactone oxydase (Gulo) est la dernière étape de la biosynthèse de la vitamine C chez l'animal.

Cependant, les primates anthropoïdes et les cobayes ont perdu la capacité de synthétiser la vitamine C en raison de mutations dans le gène de cette enzyme.

Les souris knock-out Gulo (-/-) fournissent un modèle pour étudier le rôle de l'insuffisance en vitamine C dans les infections virales; un modèle d'infection « souris humanisée ». Kim et al ont démontré que l'inoculation nasale du virus de la grippe H3N2 était hautement mortelle

chez les souris Gulo (-/-) par rapport aux souris de type sauvage . Dans cette étude, les titres viraux dans le poumon des souris de Gulo insuffisant en vitamine C (-/-)ont augmenté, tandis que la production de l'interféron cytokine antiviral (IFN)-α/β a diminué.

De plus, l'infiltration de cellules inflammatoires dans le poumon et production

de cytokines pro-inflammatoires, facteur de nécrose tumorale (TNF)

et l'interleukine-1 (IL-1)-α/β était augmentée dans les poumons. Ces

effets ont été corrigés chez des souris Gulo (-/-) remplies de vitamine

C avant l'exposition virale. Dans cette étude, l'administration de

la vitamine C a récupéré de manière significative le potentiel diminué de la membrane driale des mitochons et a fait disparaître l'expression du gène

de cytokines pro-inflammatoires. En plus de ces effets

contre la grippe et le virus de l'herpès, la vitamine C a

montre une activité contre un certain nombre d'autres

virus dont le poliovirus, l'encéphalite équine vénézuélienne,

le virus lymphotrope humain de type 1 (HTLV-1), le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le parvovirus et le virus de la rage parmi tant

autres .

De nombreuses infections conduisent à l'activation des phagocytes, avec

la libération d'espèces réactives de l'oxygène (ROS). Les ROS jouent un rôle dans

la désactivation des virus. Cependant, de nombreux ROS sont

nocif pour les cellules hôtes et peut être impliqué dans la pathogénèse des lésions de l'hôte induites par le virus. Le virus respiratoire syncytial

(VRS) est l'une des causes les plus importantes de

infections des voies respiratoires chez les nourrissons et les jeunes enfants. VRS

l'infection des cellules épithéliales des voies respiratoires induit la production de ROS

avec inhibition des enzymes antioxydantes pulmonaires; ce déséquilibre cellulaire antioxydant oxydant joue un rôle majeur dans la toxicité pulmonaire du VRS . Dans un modèle expérimental,

l'administration réduisait significativement l'inflammation pulmonaire et les lésions pulmonaires . La vitamine C est un puissant antioxydant,

qui élimine directement les radicaux libres d'oxygène et restaure d'autres antioxydants cellulaires, notamment la tétrahydrobioptérine

et α-tocophérol . La vitamine C peut donc améliorer

la blessure oxydative induite par un virus,

 

Preuves cliniques d'efficacité dans les infections virales

 

La suggestion que la vitamine C peut être bénéfique dans un certain nombre

des infections virales repose sur deux concepts, à savoir i) les patients

avec des maladies infectieuses aiguës ont une faible teneur en vitamines circulantes

Niveaux de C (probablement dus à la consommation métabolique) , et ii)

la vitamine C a des propriétés immunomodulatrices bénéfiques dans

patients atteints d'infections virales, principalement en augmentant

la production d'interférons α/β et la régulation négative de la

production de cytokines pro-inflammatoires (comme discuté

dessus). Malgré la plausibilité biologique que la vitamine C puisse

être bénéfique dans les infections virales, il existe peu de données probantes

données cliniques à l'appui de cette affirmation. Largement tirée par la

controverse générée par la vulgarisation par Linus Pauling de

vitamine C pour le traitement du « rhume banal », la plupart des

les essais contrôlés randomisés (ECR) menés à ce jour

se sont concentrés sur le rôle de la vitamine C dans la prévention et

traitement de ce syndrome. Dans une méta-analyse de 29 RCTS,

Hemila et Chalker ont démontré l'échec de la vitamine

C en supplémentation pour réduire l'incidence des rhumes dans le

population générale . De plus, aucun effet constant de

la vitamine C a été observée sur la durée ou la gravité des rhumes.

Problèmes méthodologiques avec de nombreuses études incluses dans

cette méta-analyse (la plupart publiées avant 1980), la variable

dosage de vitamine C dans le groupe de traitement et échec à contrôler,

l'apport en vitamine C dans les groupes témoins complique l'interprétation de ces études.

La vitamine C semble avoir des avantages cliniques chez les patients atteints des

infections dues à un certain nombre de virus de l'herpès. Zona

(VHZ) résulte de la réactivation de cellules latentes

Virus varicelle-zona (VZV) généralement dû à une maladie liée à l'âge

perte de l'immunité à médiation cellulaire.

 

Le besoin urgent de recherches supplémentaires

 

Le virus de la grippe A est responsable d'épidémies régulières et

pandémies qui font des milliers de morts chaque année.

Tandis que les modèles expérimentaux démontrent un effet bénéfique de la vitamine C dans les infections grippales (comme examiné ci-dessus), cette thérapie

n'a pas été rapporté chez les patients.

Des essais cliniques bien conçus sont urgents et nécessaire pour étudier l'utilisation de la vitamine C comme traitement d'appoint dans les infections graves dues à la grippe, au VRS, à l'herpès et à d'autres maladies virales courantes,

La graine noire de Nigella sativa : une alternative naturelle à la Chloroquine

https://www.laboratoire-beauchamp.com/#ae24

La graine noire d'une plante à fleurs annuelle Nigella sativa de la famille des Ranunculaceae a été signalée pour sa gamme d'applications médicinales. L'utilisation de graines noires et de son huile a été recommandée pour la polyarthrite rhumatoïde, l'asthme, les maladies inflammatoires, le diabète et les maladies digestives (Ahmad et al., 2013 ; Butt et Sultan, 2010 ; Ijaz et al., 2017 ; Kooti et al., 2016, Padhye et al., 2008).

 

Les graines de N. sativa contiennent des acides gras insaturés (26 % à 38 %), des protéines, des alcaloïdes, des saponines (mélanine) et de l'huile essentielle (0,4 % à 2,5 %). Une analyse GC-MS a révélé un mélange de huit acides gras et de 32 terpènes volatils dans l'extrait de graines (Nickavar et al., 2003). La thymoquinone, la dithymoquinone (nigellone), la thymohydroquinone et le thymol sont considérés comme les principaux constituants actifs. La thymoquinone est le composant majeur (28 % à 57 %) de l'huile essentielle volatile (Kiralan, 2012 ; Liu et al., 2012). Les principaux alcaloïdes qui ont été isolés des graines de N. sativa sont la nigellicine, la nigellidine (indazoles), la nigellimine et la nigellimine N-oxyde (isoquinoléines) (Fig. 2). Les autres constituants comprennent les acides palmitique, glutamique, ascorbique et stéarique; arginine; méthionine; lysine; glycine; leucine; et les phytostérols (Avula et al., 2010). On peut noter qu'un certain nombre de composants bioactifs tels que la nigellimine partagent des similitudes structurelles avec la chloroquine et l'hydroxychloroquine.

Parmi les constituants actifs en médecine bioactifs de N. sativa, la thymoquinone a reçu une plus grande importance (Gholamnezhad et al., 2016 ; Houghton et al., 1995). Par exemple, l'huile de N. sativa et la thymoquinone se sont avérées produire des effets antinociceptifs par l'activation indirecte des sous-types de récepteurs supraspinaux μ1- et -opioïdes (Abdel-Fattah et al., 2000). De plus, l'angiotensine II endogène cérébrale a été suggérée comme étant impliquée dans les mécanismes nociceptifs centraux par son interaction antagoniste avec le système opioïde endogène (Takai et al., 1996). De plus, il a été démontré que les peptides actifs sur les opioïdes tels que les hémorphines ont un effet inhibiteur sur l'ECA (Lantz et al., 1991). Ces éléments de preuve suggèrent que les récepteurs opioïdes et l'ECA partagent des molécules inhibitrices similaires. Il n'est donc pas impossible que la thymoquinone bloque également l'ACE2. En d'autres termes, la thymoquinone peut bloquer l'entrée du SARS-CoV-2 via l'ACE2 dans les pneumocytes.

 

Par conséquent, la nigellimine et la thymoquinone de N. sativa pourraient être considérées comme des composants potentiellement bioactifs en médecine pour traiter les patients COVID-19.

Pourquoi une combinaison de Zn et de graines noires pourrait être une alternative naturelle pour le traitement COVID-19

Il a été discuté dans la section précédente que le Zn est impliqué dans le renforcement de la réponse immunitaire contre les infections virales, y compris le SRAS-CoV-2. Les activités de stimulation immunitaire du Zn comprennent la prolifération et l'activation des neutrophiles, des cellules NK, des macrophages et des cellules T et B ainsi que la production de cytokines par les cellules immunitaires. Le zinc assure également la protection contre les effets indésirables des ROS qui sont généralement produits au cours des processus inflammatoires. De plus, il a été démontré que le Zn2+ arrête l'activité RdRp du SRAS-CoV recombinant en inhibant l'allongement et la liaison à la matrice (te Velthuis et al., 2010). Auparavant, il a également été montré que le Zn2+ inhibe le traitement protéolytique des polyprotéines réplicases (Denison et al., 1992; Denison et Perlman, 1986).

 

Par conséquent, la disponibilité cellulaire de l'accès Zn2+ aux pneumocytes infectés par le SRAS-CoV-2 est cruciale pour lutter contre la pathogenèse virale. Cependant, un supplément oral de Zn seul peut ne pas assurer une disponibilité suffisante de Zn dans les pneumocytes. Auparavant, il avait été prouvé que la chloroquine pouvait améliorer l'absorption de Zn par les lysosomes, un organite cellulaire important pour la réplication du SRAS-CoV-2 (Xue et al., 2014). Dans une condition in vitro, les cellules A2780 traitées avec 100 à 300 M de chloroquine ont montré une absorption accrue de ZnCl2 en doublant les niveaux de Zn intracellulaire de manière dose-dépendante (Xue et al., 2014). En d'autres termes, la chloroquine peut agir comme ionophore pour que le Zn pénètre dans les pneumocytes. Compte tenu de la structure chimique similaire d'un certain nombre de terpènes présents dans les graines noires telles que la nigellimine, ils pourraient fournir des fonctions ionophores similaires pour faciliter l'entrée du Zn dans les pneumocytes. Alors que l'autre composant, la thymoquinone, pourrait inhiber la liaison du virus avec l'ACE2 sur les pneumocytes.

Conclusion

Ayant une gamme de composants bioactifs tels que la thymoquinone et la nigellimine, la graine noire pourrait offrir un certain nombre d'avantages pour traiter COVID-19 tels que (i) bloquer l'entrée du virus dans les pneumocytes et (ii) fournir un ionophore pour une meilleure absorption de Zn2 + qui à son tour, peut améliorer la réponse immunitaire de l'hôte contre le SRAS-CoV-2 et inhiber sa réplication en bloquant le RdRp viral. Cependant, il est important d'identifier les bonnes doses à la fois pour la graine noire ou ses dérivés comme l'huile, ainsi que pour le Zn. On peut noter que l'huile de nigelle a été utilisée à des doses comprises entre 40 et 80 mg/kg/jour comme traitement d'appoint sans aucun effet secondaire. D'un autre côté, un apport en Zn supérieur à son apport journalier recommandé (AJR) peut être nocif, ce qui varie en fonction de l'âge, du sexe et d'autres conditions de santé.

Les personnes souffrant de problèmes de santé tels que les maladies du foie et des reins ainsi que les femmes enceintes doivent consulter les médecins avant de décider de prendre un supplément de Zn auto-prescrit.

Le clou de girofle (Syzygium aromaticum L.) en phytothérapie et ses constituants actifs,

 

Syzygium aromaticum L., également connu sous le nom d'Eugenia caryophyllata L. , est un arbre à feuilles persistantes arbre à fleurs sanguines appartenant à la famille des myrtacées qui pousse dans les régions tropicale climats et a été largement utilisé dans l'Ayurveda et les médecines traditionnelles chinoises depuis plus de 2000 ans. Les commerçants arabes l'ont apporté au monde occidental au quatrième siècle après JC, et dans l'Europe médiévale, il est devenu très populaire comme épice médicinale .

Originaire des Moluques, cet arbre est cultivé dans plusieurs pays d'Asie et Afrique, y compris l'Inde, l'Indonésie, Madagascar, la Malaisie, le Sri Lanka et Zanzibar .

Le bouton floral séché de cette plante est indiqué par le nom anglais « clou de girofle », dérivé de

le mot latin « clavus » (ongle), car la forme ressemble à celle d'un ongle de petite taille. Clous de girofle sont actuellement utilisés sous trois formes différentes, sous forme de bourgeons entiers séchés (communément appelés comme « girofle »), des épices moulues et de l'huile essentielle. Bien que toutes les formes partagent des propriétés biomédicales similaires, elles diffèrent par le degré de puissance, l'huile présentant la plus haute puissance et, par conséquent, souvent dilué avec de l'huile d'amande. Des clous de girofle entiers, contenant une bonne quantité d'huile dans leurs intérieurs, sont encore dotés d'une puissance moyenne, tandis que moulus les clous de girofle sont la forme la moins puissante, car, sous cette forme, l'épice perd généralement la plupart des

huiles essentielles .

Les clous de girofle ont longtemps été utilisés à la fois en médecine traditionnelle et à des fins culinaires et servir à produire une huile essentielle connue depuis l'Antiquité dans les arômes alimentaires, traditionnels la médecine et la production de parfums . Même si les clous de girofle sont principalement utilisés comme épice pour l'alimentation dans le monde occidental, dans le passé, ils ont constitué un remède pour une variété des soucis de santé, avec le clou de girofle anesthésique (dû à l'eugénol), stimulant, antimicrobien, propriétés antifongiques, antivirales et antiseptiques connues depuis des siècles .

D'autre part, l'huile essentielle de clou de girofle trouve des applications dans les soins dentaires, notamment la traitement des infections des gencives , des brûlures et des troubles respiratoires et digestifs,

Les études bibliographiques précédentes ont également mis en évidence d'autres propriétés remarquables, telles que l'an-tiangiogénique , anticancéreux , antioxydant , anti-inflammatoire , et

activités antimutagènes .

L'agence américaine Food and Drug Administration (FDA) a confirmé la sécurité de clous de girofle, d'huile de clou de girofle et de certains ingrédients de clou de girofle comme complément alimentaire , tandis que le L'OMS a établi l'absorption quotidienne acceptable de clous de girofle chez l'homme à 2,5 mg/kg de corps poids .

L'épice contient une bonne quantité de minéraux comme le magnésium, le manganèse, le potassium, le fer et le sélénium . Parmi les autres, le potassium comme électrolyte important

des fluides cellulaires et corporels a un rôle clé dans le contrôle de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle , tandis que le manganèse est utilisé par le corps comme cofacteur pour l'enzyme antioxydante superoxyde dismutase . De plus, les clous de girofle sont une bonne source de vitamine bêta-carotène B1, vitamine B6, vitamine C, vitamine K, riboflavine et vitamine A, utilisées par le corps pour maintenir des muqueuses et une peau saines . Il convient de noter que la vitamine C maintient une résistance contre les agents infectieux [69] et est utilisée par les cellules pour éliminer les substances nocives sans oxygène radicaux .

Plusieurs études de recherche ont été menées pour identifier les principaux composés phytochimiques du clou de girofle . Les boutons de girofle séchés contiennent environ 20% d'huile essentielle riche en eugénol, représentant 70 à 90 %. Les autres principaux composés phytochimiques isolés de l'huile essentielle de clou de girofle comprennent l'acétate d'eugényle, le -caryophyllène et plusieurs sesquiterpènes , dont le αcubebène, le -copaène et le - et -cadinène . Acide cratégolique, vanilline, acide gallotannique,salicylate de méthyle, eugénine, rhamnétine, kaempférol, eugénitine, acide oléanolique, méthyl amyle ,la cétone, le salicylate de méthyle, le -humulène, le benzaldéhyde, le chavicol et le -ylangène sont présent en quantité moindre .

En particulier, l'eugénol et des constituants mineurs comme le méthyle de salicylate et la méthylamylcétone sont responsables de l'arôme agréable caractéristique de

clous de girofle.

 

Le clou de girofle comme remède à base de plantes pour les affections respiratoires

La médecine traditionnelle utilise les clous de girofle comme aides respiratoires, et en particulier, l'épice est l'un des ingrédients des thés utilisés en Asie tropicale pour faciliter la toux . De plus,

une procédure d'aromathérapie consistant à respirer l'arôme libéré par le clou de girofle chaud

le thé est une autre façon courante d'utiliser les clous de girofle pour les troubles respiratoires comme la toux, le rhume,asthme, bronchite et sinusite . De plus, il est d'usage en Asie de mâcher des clous de girofle pour traiter les maux de gorge et l'inflammation du pharynx . Mâcher des clous de girofle après leur traitement thermique apporterait un soulagement de la toux sévère . Huile de clou de girofle agit comme expectorant pour traiter les troubles respiratoires, notamment le rhume, la bronchite, la toux,l'asthme et les affections des voies respiratoires supérieures . Dans les mélanges avec du miel, il aide dans le cas des toux chroniques et est mentionné comme étant particulièrement utile en cas d'essoufflement souffle.

Propriétés anti-inflammatoires, immunostimulantes et anti thrombotiques du clou de girofle

L'huile essentielle de clou de girofle, souvent utilisée en aromathérapie pour traiter les maladies inflammatoires, y compris l'arthrite et les rhumatismes , s'est avérée avoir des effets anti-inflammatoires dans ds modèles animaux aux doses de 0,05 et 0,20 mL/kg .

Fait intéressant, à ce dosage, l'effet anti-inflammatoire de l'huile de clou de girofle correspond à celui des médicaments anti-inflammatoires comme l'étodolac et l'indométacine administrée à des doses de 0,025 et 0,1 et 0,05 et 0,2 mL/kg, respectivement .

Les extraits éthanoliques de clous de girofle ont également été testés pour leurs effets anti-inflammatoires à trois doses (50, 100 et 200 mg/kg) chez la souris et le rat Wistar en utilisant des contractions abdominales induites par l'acide acétique chez le premier et un œdème de la patte arrière induit par le formol chez le second modèles animaux. L'extrait avec une DL50 (50 % de dose létale) de 565,7 mg/kg produit des effets significatifs aux trois doses, soutenant l'utilisation de l'extrait de clou de girofle dans ces conditions .

D'un point de vue moléculaire, les boutons de girofle contiennent des flavonoïdes comme le β-caryophyllène, le kaempférol et la rhamnétine, qui contribuent aux propriétés anti-inflammatoires du clou de girofle .

Dans des modèles animaux expérimentaux, l'eugénol (à des doses de 200 et 400 mg/kg) s'est avéré

réduire le volume des exsudats pleuraux sans modifier le nombre total de leucocytes sanguins, ce qui indique l'activité anti-inflammatoire de cette molécule. Eugénol est censé réguler les cascades inflammatoires cellulaires, y compris le NF-κB (facteur nucléaire kappa-light-chain-enhancer des cellules B activées) et ERK (extracellulaire-signal-régulé kinase)/MAPK (mitogen-activated protein kinase) et la libération d'interleukines pro-inflammatoires . Dans d'autres études, le poumon induit par le LPS (lipopolysaccharide) l'inflammation a été soulagée par le traitement avec l'extrait aqueux de clou de girofle entier et eugénol par réduction du TNF-α (tumor necrosis factor alpha) et inhibition de signalisation NF-κB, également avec amélioration des dommages alvéolaires . Remarquablement, clou de girofle extrait aqueux a montré des effets protecteurs sur un modèle animal de pyélonéphrite une inflammation rénale signalée chez les patients COVID-19 .

La médecine traditionnelle attribue au clou de girofle la propriété de stimuler le système immunitaire humain ,système, améliorant la résistance aux maladies .

Dans des études expérimentales sur des modèles animaux, le clou de girofle

l'huile a amélioré le nombre total de globules blancs et a amélioré la réponse d'hypersensibilité de type retardé. Il convient de noter, une restauration dose-dépendante à la fois humorale et cellulaire

des réponses immunitaires ont été observées chez des souris immunodéprimées au cyclophosphamide traitées à l'huile essentielle de clou de girofle. L'activité immunostimulante a été associée à une amélioration des mécanismes de réponse immunitaire à médiation cellulaire et humorale déterminés par le clou de girofle. huile essentielle .

Le clou de girofle est mentionné pour améliorer l'apport sanguin au cerveau et au cœur et

est utilisé comme tonique pour le système cardiovasculaire . De plus, il a été démontré que l'huile de clou de girofle inhibe l'agrégation plaquettaire induite par le facteur d'activation plaquettaire, l'acide arachidonique,et le collagène, avec une activité plus élevée observée dans les deux premiers systèmes que dans le dernier .

Des expériences in vivo menées sur des lapins ont montré que l'huile de clou de girofle à des doses de 50 à 100 mg/kg offre une protection totale contre le facteur d'activation plaquettaire et une bonne protection (70 %) contre le choc induit par l'acide arachidonique par thrombose pulmonaire plaquettaire . Clou de girofle l'huile a également inhibé la production de thromboxane-A2 et d'acide 12-hydroxyeicosatétraénoïque en plaquettes humaines traitées à l'acide arachidonique C-14 . Antithrombotique et antiplaquettaire ,les effets d'agrégation ont également été étudiés sur des extraits de clou de girofle par des méthodes ex vivo mesurant la l'activité fibrinolytique et l'effet inhibiteur sur l'agrégation plaquettaire induite par la thrombine .

Les extraits ont montré une activité fibrinolytique remarquable et des effets inhibiteurs sur les plaquettes agrégation, suggérant un potentiel anti-athéroscléreux du clou de girofle .

En raison de la base moléculaire des effets antithrombotiques du clou de girofle, le clou de girofle principal constituant de l'huile, l'eugénol, a montré une activité en tant qu'inhibiteur plaquettaire, empêchant ainsi les caillots de sang .

Plus en détail, il a été démontré in vitro que le même composé inhibe l'arachidonique ,l'agrégation plaquettaire induite par l'acide, ainsi que la biosynthèse des prostaglandines et la formation de thromboxane B2 .

Avec l'acétyl eugénol, il était plus efficace que l'acide acétylsalicylique pour inhiber l'agrégation plaquettaire induite par l'acide arachidonique, adrénaline et collagène, montrant, dans le premier cas, une activité anti-agrégante comparable à l'indométacine . Outre les propriétés antithrombotiques sus mentionnées de eugénol, ceux-ci ont également été révélés pour la rhamnétine, l'acide gallique, le kaempférol, la myricétine et β-caryophyllène (Figure 1), ainsi que pour deux polysaccharides isolés des boutons de girofle par des méthodes chromatographiques,

Les deux polysaccharides présentaient un squelette de rhamnogalacturonane de type I et le

chaîne latérale faite d'arabinan. Cependant, un composé principalement des sucres Ara, Gal, Glc,

et Rha était doté d'un poids moléculaire relativement élevé (MW ~ 103 000), et d'autres composés principalement de Rha, Gal, GalA et Ara ont montré un poids moléculaire inférieur (MW

~34 000). Le polysaccharide de haut poids moléculaire a montré une activité antithrombotique avec un temps de coagulation plasmatique de 145 s dans les dosages du temps de céphaline activé (APTT), tandis que l'autre affichait une activité plus faible avec un temps de coagulation plasmatique de 90 s dans l'APTT

dosage .

Propriétés antivirales de clou de girofle

Toute l'activité antivirale du clou de girofle a été testée par Tragoolpua et Jatisatienr ,

qui a dosé un extrait éthanolique issu des boutons floraux de la plante pour son action anti-herpès

propriétés du virus simplex (HSV). Par un essai de réduction de plaque, les auteurs ont démontré

que le HSV était inhibé par l'extrait de clou de girofle. Fait intéressant, l'extrait de clou de girofle a montré une action inactivante directe sur les particules des souches HSV standard. De plus, le

le rendement total du virus HSV à 30 h a diminué après le traitement avec l'extrait [101]. Un autre

étude réalisée sur les extraits méthanoliques de clous de girofle a montré une activité in vitro élevée de l'extrait dans l'inhibition de la protéase du VHC, avec une inhibition de la protéase ≥ 90 % à une dose de 100 µg/mL,

Propriétés antivirales des produits phytochimiques de clou de girofle

L'eugénol (4-allyl-2-méthoxyphénol ; figure 2), étant le constituant majeur des clous de girofle,

a été étudiée pour son activité antivirale par plusieurs groupes de recherche. Le susmentionné

Tragoolpua et Jatisatienr ont utilisé l'eugénol pur comme composé de référence dans leurs études anti-HSV et ont constaté qu'il exerçait une activité antivirale plus élevée que les extraits à l'éthanol.

de clous de girofle entiers.

Des résultats similaires ont été obtenus par Benencia et Courrèges ,

qui ont rapporté l'inhibition par l'eugénol de la réplication de HSV-1 et HSV-2 avec inhibition

concentration 50 % (CI50) valeurs de 25,6 µg/mL et 16,2 µg/mL, respectivement.

Dans le même étude, l'eugénol était virucide, alors qu'aucune cytotoxicité associée au composé n'a été révélée à les concentrations testées . L'eugénol a également montré une activité antivirale contre la grippe.

Un virus (IAV), pouvant inhiber la réplication de l'IAV . Enfin, il a également été trouvé actif

comme inhibiteur du virus Ebola in vitro , qui ont rapporté l'inhibition par l'eugénol de l'HS

D'autres composés phytochimiques du clou de girofle ont été étudiés pour leurs propriétés antivirales, et parmi eux, l'eugéniine , isolée des extraits végétaux de clous de girofle et, également, de Geum japonicum, a montré une activité anti-HSV à une concentration de 5 µg/mL . Le HSV

l'activité inhibitrice de l'eugéniine était due à l'inhibition de la synthèse de l'ADN viral, car elle

a agi comme un inhibiteur sélectif des ADN polymérases de HSV-1 et HSV-2 [106].

L'eugéniine s'est également avérée un puissant inhibiteur de la protéase du virus de la dengue.

(DENV), qui provoque des infections dans les régions tropicales et subtropicales du monde pour lesquelles il n'existe toujours pas de traitements antiviraux spécifiques disponibles . Les valeurs IC50 de l'eugéniine contre les protéases des sérotypes 2 et -3 de DENV étaient respectivement de 94,7 nM et 7,5 µM.

Ainsi, compte tenu de l'importance de la protéase DENV pour le cycle de réplication virale,

l'eugéniine a été proposée comme médicament prometteur dans le cadre de la thérapeutique anti-DENV. Les autres inhibiteurs de la protéase DENV étudiés étaient l'isobiflorine et

biflorine , même si leur activité inhibitrice était plus faible que l'eugéniine .

Les détails au niveau atomique de la liaison de ces trois composés phytochimiques du clou de girofle au virus la protéase a été obtenue par amarrage informatique et différence de transfert de saturation (STD),

La spectroscopie RMN, qui a montré que la reconnaissance moléculaire au site actif de la

La protéase DENV impliquait des réseaux de contacts hydrophobes et une liaison hydrogène,

Le clou de girofle dans la lutte contre le COVID-19

L'utilisation thérapeutique traditionnelle du clou de girofle dans les troubles respiratoires et son activité contre différents types de virus, ainsi que ses propriétés anti-inflammatoires, immunostimulantes et antithrombotiques, sont autant de caractéristiques intéressantes mettant en évidence son potentiel dans la lutte contre la maladie COVID-19.

Le clou de girofle est l'une des plantes médicinales actuellement utilisées pour prévenir et contrôler la Maladie associée au SRAS-CoV-2, avec Eucalyptus globulus, Cymbopogon citratus,

Zingiber officinale, et d'autres plantes ayant l'avantage d'être peu coûteuses et

disponible en abondance dans le monde entier,

Plus en détail, un protocole de prévention et le traitement du COVID-19 à l'aide de clous de girofle, comme plante médicinale, a été décrit par Kanyinda, JN. M., qui a rapporté un effet prouvé du traitement à condition qu'il soit réalisé dans les premiers stades de la maladie .

Le protocole prévoyait la préparation d'une décoction dans laquelle les clous de girofle sont bouillis dans de l'eau avec d'autres matières végétales pendant 15 min. Le volatil libére les principes actifs qui sont ensuite inhalés par les patients pendant cinq minutes.

Le même protocole aussi inclus une décoction buvable obtenue avec des clous de girofle et d'autres matières végétales,

D'un point de vue moléculaire , certaines études informatiques ont recommandé des phytocomposés extraits de clous de girofle comme médicaments anti-COVID-19 puissants , et l'un d'entre eux, le kaempférol, a été montré in silico pour lier la poche de liaison au substrat de la protéase principale du SARS-CoV-2 avec haute affinité interagissant avec les résidus du site actif tels que Cys145 et His41 à travers des interactions hydrophobes et liaisons hydrogène, suggérant que des composés naturels tels que les flavonoïdes de clou de girofle pourraient agir comme de nouveaux inhibiteurs du SRAS-CoV-2 .

Amarrage moléculaire

Des études ont également montré des affinités élevées des composés de clou de girofle bicornine

(-9,2 kcal/mol) et biflorine (−8,5 kcal/mol) pour Mpro, suggérant leur activité inhibitrice potentielle ,

Conclusion

L'utilisation thérapeutique des clous de girofle en médecine traditionnelle pour traiter les affections respiratoires et son activité prouvée expérimentalement contre différents types de virus, ainsi que ses propriétés anti-inflammatoires, immunostimulantes et antithrombotiques, concourent à composer une image de l'importance potentielle des clous de girofle et de leurs constituants phytochimiques dans la lutte contre la maladie COVID-19.

Outre les caractéristiques mentionnées ci-dessus, le clou de girofle ,l'huile essentielle a montré des effets antibactériens remarquables contre les infections des patients hospitalisés immunodéprimés , suggérant son utilité pour prévenir également les infections bactériennes secondaires chez les patients COVID-19 .

En conclusion, les clous de girofle, une épice précieuse largement utilisé dans plusieurs pays , sont dotés de propriétés médicinales considérées comme pertinentes dans la prévention et

la thérapie du COVID-19.

De futures données cliniques sur l'activité des clous de girofle et de leurs constituants

sur les patients COVID-19 et plus d'informations moléculaires sur le phytochimique spécifique du clou de girofle ,les interactions avec les cibles protéiques du SRAS-CoV-2 sont clairement souhaitables afin de réaliser les protocoles thérapeutiques efficaces et concevoir de nouveaux médicaments à base de composés phytochimiques du clou de girofle avec des caractéristiques optimisées.

Pour infecter son hôte, un virus doit d'abord pénétrer dans les cellules à la surface du corps.
Les sites d'entrée courants comprennent les muqueuses des voies respiratoires, alimentaires et urogénitales, la surface externe de l'œil (membranes conjonctivales ou cornée) et la peau.
Deux types de cellules spécifiques dans le nez ont été identifiés comme des points d'infection initiaux probables pour le coronavirus COVID-19.
Les scientifiques ont découvert que le gobelet et les cellules ciliées dans le nez ont des niveaux élevés de protéines d'entrée que le virus COVID-19 utilise pour pénétrer dans nos cellules.
L'identification de ces cellules par des chercheurs de l'Institut Wellcome Sanger, du Centre médical universitaire de Groningue, de l'Université Côte d'Azur et du CNRS, Nice et leurs collaborateurs, dans le cadre du Réseau biologique pulmonaire de l'Atlas des cellules humaines, pourrait aider à expliquer le taux de transmission élevé de COVID-19 [FEMININE.

Le Dr Martijn Nawijn, du University Medical Center Groningen aux Pays-Bas, a déclaré, au nom du HCA Lung Biological Network: "C'est la première fois que ces cellules particulières du nez sont associées à COVID-19.
Bien que de nombreux facteurs contribuent à la transmissibilité du virus, nos résultats concordent avec les taux d'infection rapide du virus observés jusqu'à présent.
L'emplacement de ces cellules à la surface de l'intérieur du nez les rend très accessibles au virus et peut également aider à la transmission à d'autres personnes. "
Les deux protéines d'entrée clés ACE2 et TMPRSS2 ont également été trouvées dans les cellules de la cornée de l'œil et dans la muqueuse de l'intestin.
Cela suggère une autre voie d'infection possible par les voies oculaires et lacrymales, et a également révélé un potentiel de transmission fécale-orale
PRODUITS NATURELS POUR PROTÉGER L'ÉPITHÉLIUM RESPIRATOIRE NASAL:
Inhiber chaque narine avec de l'huile végétale contenant un niveau élevé d'acides gras libres insaturés ou avec des huiles essentielles comme l'huile de menthe poivrée, l'huile d'eucalyptus, l'huile de camphre ,l'huile d'anis etoile,huile d'eugenol (clou de girofle),l'huilede thym (thymol)... pourrait aider à protéger l'épithélium respiratoire nasal contre les virus non développés.
Les acides gras libres insaturés tels que l'oléique, l'arachidonique ou le linoléique trouvés dans les huiles végétales edibe comme l'huile de sésame, l'huile de tournesol, l'huile de soja, l'huile d'olive, l'huile de canola et les beurres végétaux comme le beurre de karité à des concentrations de 5-25 microgrammes / ml inactivent les virus enveloppés inactivés tels que l'herpès, la grippe, Sendai, Sindbis dans les minutes qui suivent le contact.
À ces concentrations, les acides gras sont inoculés aux cellules hôtes animales in vitro. Les virus nus, tels que la polio, SV40 ou EMC ne sont pas affectés par ces acides.
L'acide stéarique saturé n'inactive aucun virus aux concentrations testées. Bien que le mode d'action des acides gras insaturés ne soit pas compris, les micrographies électroniques des virus enveloppés traités par eux indiquent que l'inactivation est associée à la désintégration de l'enveloppe virale,
-L'huile de menthe poivrée a montré des niveaux élevés d'activité virucide contre HSV-1 et HSV-2 dans les tests de suspension virale.
Compte tenu de la nature lipophile de l'huile qui lui permet de pénétrer la peau, l'huile de menthe poivrée pourrait convenir à une utilisation thérapeutique topique comme agent virucide .
L'huile essentielle d'anis étoilé ainsi que les phénylpropanoïdes et sesquiterpènes, par exemple le trans-anéthole, l'eugénol, le ß-eudesmol, le farnésol, le ß-caryophyllène et l'oxyde de ß-caryophyllène, qui sont présents dans de nombreuses huiles essentielles, ont été examinés pour leur activité antivirale contre le virus de l'herpès simplex de type 1 (HSV-1) in vitro
L'eugénol (4-allyl-1-hydroxy-2-méthoxybenzène) a été testé pour son activité antivirale contre les virus HSV-1 et HSV-2. In vitro, il a été constaté que la réplication de ces virus était inhibée en présence de ce composé
Le virus de la diarrhée virale bovine (BVDV) est suggéré comme modèle pour les études antivirales du virus de l'hépatite C (VHC). L'activité antivirale de l'huile essentielle d'Ocimum basilicum et du monoterpène camphre, thymol et 1,8-cinéole contre le BVDV a été étudiée. Les cytotoxicités des composés ont été mesurées par le test MTT (bromure de 3- (4,5-diméthylthiazol-2-yl) -2,5-diphényltétrazolium) et les activités antivirales ont été testées par le test de réduction de plaque. L'huile ou les composés ont été ajoutés au test en trois temps différents: a) prétraitement du virus (test virucide); b) prétraitement des cellules; ou c) post-traitement des cellules (après inoculation du virus). Le pourcentage d'inhibition des plaques pour chaque composé a été déterminé sur la base du nombre de plaques dans le contrôle viral. Les résultats ont été exprimés par CC50 (concentration cytotoxique à 50%), IC50 (concentration inhibitrice pour 50% des plaques) et SI (indice de sélectivité = CC50 / IC50). Le camphre (CC50 = 4420,12 µgmL-1) et le 1,8-cinéole (CC50 = 2996,10 µgmL-1) ont montré les cytotoxicités les plus faibles et les meilleures activités antivirales (camphre SI = 13,88 et 1,8-cinéol SI = 9,05) chez le virucide essai.
Les activités plus élevées réalisées par les monoterpènes dans le test virucide suggèrent que ces composés agissent directement sur la particule virale.
Le thym a une puissante capacité à tuer les bactéries et les virus et doit être pris dès les premiers signes de rhume ou de maladie. ... Le thym contient des propriétés antiseptiques, antivirales, antibactériennes, carminatives, diaphorétiques et expectorantes qui favorisent la guérison dans tout le corps
Le thymol présentait un indice de sélectivité élevé et semble être un candidat prometteur pour une application thérapeutique topique comme agent antiviral pour le traitement des infections herpétiques(infection virales).
- ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Une discussion théorique sur la possibilité et les mécanismes possibles de l'utilisation des huiles vegetales ayant une forte proportion d'acides gras insaturés telle que  l'huile de sésame ou autres pour la prévention du 2019-nCoV (coronavirus de Wuhan) Wen Fan1, Jing Zeng2, Yunfeng Xu11School of Materials Science and Engineering, Ministry of Education Key Laboratoryfor the Green Preparation and Application of Functional Materials, Hubei University, Wuhan, Hubei, 430062, China2Department of Materials Science, Fudan University, Shanghai 200433, Chine
Nous étudions les effets antiviraux des huiles comestibles qui ont une faible tension superficielle, un point d'ébullition élevé et contiennent une forte proportion d'acides gras insaturés, tels que l'huile d'olive, l'huile de lin, l'huile de graines de thé, l'huile de tournesol, l'huile de soja, l'huile d'olive, le canola huile, huile d'arachide et meme le beurre de karite.
En résumé, la discussion ci-dessus fournit quelques mécanismes possibles et la pensée d'utiliser l'huile de sésame ou des huiles végétales avec des caractéristiques siilaires d'avoir une forte proportion d'acides gras insaturés comme l'acide oléique, l'acide linoléique, l'acide linolénique, ... pour prévenir l'infection de la 2019-nCoV .
La recherche a révélé que des acides gras supérieurs, les acides insaturés, tels que les acides oléique et linoléique, sont virucides.
Les acides gras antiviraux affectent l'enveloppe virale, provoquant des fuites et à des concentrations plus élevées, une désintégration complète de l'enveloppe et du virus particules. 

 
En raison de la propagation du nCoV 2019 (coronavirus de Wuhan), 9 millions de personnes sont isolées dans la ville de Wuhan en Chine, le coronavirus est en suspension dans l'air et hautement infectieux à de courtes distances de contact.

L'utilisation de respirateurs ou de masques à haute efficacité (par exemple, les respirateurs N95) peut protéger les personnes contre le coronavirus, mais l'effet protecteur peut être insuffisant lorsque l'efficacité de filtration des masques n'est pas assez élevée ou lorsque le port de masques est inapproprié.

 Une méthode populaire indique que l'ajout d'huile de sésame dans les narines peut empêcher la propagation de la peste, mais la validité et le mécanisme de cette méthode restent incertains.

 Sur la base de nos études précédentes sur la science des colloïdes et des interfaces, nous pensons qu'il existe des raisons théoriques de soutenir la méthode de l'huile de sésame pour prévenir l'infection virale en tenant compte des propriétés physico-chimiques de l'huile de sésame, telles que la faible tension superficielle, le point d'ébullition élevé, la viscosité élevée, l'immiscibilité avec de l'eau et une activité antivirus.

Ce manuscrit discute principalement des mécanismes physico-chimiques possibles impliqués dans la méthode de l'huile de sésame, et propose également quelques méthodes potentielles pour prévenir l'infection par le virus si les mécanismes de la méthode de l'huile de sésame peuvent être confirmés par d'autres résultats expérimentaux et cliniques, et peuvent enfin contribuer à empêcher la propagation du coronavirus dès que possible.

Une approche possible pourrait aider à prévenir la 2019-nCoV.À l'heure actuelle, l'utilisation d'équipements de protection individuelle, tels que les respirateurs N95, les masques chirurgicaux, les gants et les lunettes de protection, peut offrir un niveau de protection contre la transmission du coronavirus.

Les respirateurs ou masques chirurgicaux N95 sont particulièrement nécessaires pour empêcher la propagation des gouttelettes et la transmission aéroportée d'agents infectieux en raison de leur efficacité de filtration élevée.
Une étude sur le SRAS-nCoV indique que
Les respirateurs N95 peuvent offrir plus de protection que les masques chirurgicaux.
Alors que certaines autres études indiquent qu'il n'y a pas de différence significative de protection entre elles.
Les principaux facteurs de risque d'infection au 2019-nCoV peuvent être l'utilisation inappropriée d'appareils respiratoires ou de masques, ou l'utilisation de masques avec une efficacité de filtration plus faible lorsque les personnes sont en contact direct ou à proximité immédiate de patients infectés.
Le développement de médicaments ou de vaccins protecteurs pour le nCoV 2019 est en cours.
Un problème potentiel est que si la production de médicaments peut répondre aux besoins d'un grand nombre de personnes en peu de temps,
Premièrement, l'huile de sésame est une huile végétale comestible dérivée des graines de sésame.
L'huile de purésame a une tension superficielle relativement faible (environ 28 mN / m à 28 ° C) et n'est pas compatible avec l'eau.
Ainsi, du fait de l'attraction intermoléculaire relativement faible entre les molécules d'huile de sésame adjacentes, l'huile de sésame pure a une bonne mouillabilité et peut facilement mouiller la surface de diverses phases solides et aqueuses.
Par exemple, montre que lorsque de l'huile de sésame pure est tombée à la surface de l'eau, l'huile de sésame s'est répandue facilement et rapidement à la surface de l'eau. Notre étude précédente publiée dans Science Advances indique qu'une huile à faible tension superficielle, telle que l'hexane (18,4 mN / m à 25 ° C) ou l'huile de silicone (environ 16-21 mN / m à 25 ° C) peut mouiller suffisamment la nanostructure de surface de divers solides.
Ainsi, lorsque des huiles de sésame sont ajoutées et enrobées dans les deux narines d'une personne, l'huile de sésame peut mouiller la muqueuse nasale et agir comme une grande zone de couche protectrice. De plus, l'huile de sésame a un point d'ébullition élevé d'environ 215 ° C, ainsi la couche protectrice peut rester longtemps.
Deuxièmement, la couche protectrice d'huile de sésame sur la muqueuse nasale peut avoir une tension superficielle, une viscosité, une adhérence et une épaisseur appropriées pour attraper et piéger les particules virales lorsqu'une personne respire par le nez, empêchant ainsi le contact direct et la liaison du virus sur la surface de la muqueuse nasale.
La capture et le piégeage des particules virales par la couche protectrice d'huile de sésame sur la muqueuse nasale. (B) La couche d'huile de sésame peut bloquer le contact physique entre les nanoparticules virales et la surface de la muqueuse nasale.
Nous montrons le diagramme schématique du comportement d'interface possible d'aérosols contenant des virus ou des gouttelettes aqueuses contenant des virus à l'interface air / huile de sésame. Généralement, le comportement d'adsorption des particules séchées à une interface air / huile peut être déterminé par les contributions combinées de divers effets, y compris les propriétés hydrophiles et hydrophobes des particules, la morphologie de la surface des particules, la taille des particules, la tension superficielle air / huile, l'angle de contact triphasé , viscosité et densité de l'huile, etc.
Dans l'ensemble, une tension superficielle air / huile plus faible facilitera l'adsorption et l'entrée des particules séchées à l'interface air / huile.
Pour les gouttelettes aqueuses de taille submicronique ou micrométrique contenant des nanoparticules de virus, les gouttelettes pourraient être absorbées par l’air à l’interface air / huile.

 Parce que l'eau a une faible solubilité dans l'huile de sésame, les nanoparticules virales pourraient entrer dans la phase huileuse après la solution d'eau dans l'huile.
Ainsi, le processus d'adsorption possible d'aérosols contenant des virus ou de gouttelettes aqueuses contenant des virus à l'interface air / huile de sésame.
Une étude récente suggère que par rapport au SARS-nCoV, la protéine S sur le 2019-nCoV a une hydrophilie supplémentaire dans la structure protéique, peut donc fournir une affinité accrue aux récepteurs des cellules hôtes et pourrait également avoir augmenté la gamme de cellules hôtes que 2019-nCoV peut infecter, ce qui peut augmenter l'infectiosité de 2019-nCoV.
Ainsi, le revêtement d'huile de sésame sur la surface muqueuse peut augmenter l'hydrophobicité de surface de la surface muqueuse, et ainsi diminuer la capacité de liaison de la protéine S 2019-nCoV aux cellules muqueuses.
La couche protectrice envisagée d'huile de sésame appliquée sur la surface de la cavité nasale, de la cavité buccale et de la gorge.
Pour obtenir un meilleur effet de protection, une personne peut également boire lentement de l'huile de sésame et garder de l'huile de sésame dans la bouche, et laisser ainsi l'huile de sésame recouvrir la surface muqueuse de la cavité buccale et de la gorge.
Cela peut augmenter davantage la zone protégée et ainsi réduire le risque d'infection par le virus pendant les conversations ou la respiration buccale, et peut être particulièrement utile dans les zones à haut risque, telles que les environnements hospitaliers ou familiaux avec le patient.
Troisièmement, généralement, le SARS-CoV séché peut conserver son pouvoir infectieux aussi longtemps que six jours [65], mais le SARS-CoV et le 2019-nCoV sont également sensibles à divers désinfectants, notamment l'éther diéthylique, la solution d'éthanol à 75% (v / v), désinfectants chlorés, solvants gras tels que l'acide peracétique et le chloroforme.

À l'heure actuelle, il existe peu d'études expérimentales ou théoriques sur la capacité d'inactivation de l'huile de sésame au coronavirus, mais nous pensons qu'il existe une apotentialité. Parce que l'huile de sésame a une faible tension superficielle similaire à celle d'une solution d'éthanol à 75% (environ 25 mN / m à 20 ° C) [68], ce qui peut contribuer à perturber les structures de surface et les fonctions du virus.

De plus, l'huile de sésame est composée d'acides gras variaturés ou insaturés, dont l'acide linoléique (41% du total des acides gras), l'acide oléique (39%), l'acide palmitique (8%) et l'acide stéarique (5%).
Certains acides gras, en particulier les acides gras insaturés, se sont avérés actifs contre certains virus enveloppés.

Par exemple, il a été démontré que l'incubation du virus de la stomatite vésiculaire avec de l'acide linoléique (un type d'acide gras insaturé) peut entraîner des fuites d'enveloppes virales.

Cet effet était beaucoup plus prononcé avec une concentration d'acide linoléique plus élevée, provoquant la désintégration des particules virales.

 Il a été suggéré que le mécanisme antiviral est dû au fait que les acides gras peuvent être incorporés dans la membrane lipidique des enveloppes virales, provoquant une déstabilisation de la bicouche des enveloppes virales.

Fait intéressant, une étude récente a révélé qu'un supplément exogène d'acide linoléique ou d'acide arachidonique dans les cellules infectées par le coronavirus 229E humain était capable de supprimer de manière significative la réplication du coronavirus.

Cet effet inhibiteur a également été observé dans le syndromécoronavirus respiratoire hautement virulent du Moyen-Orient.

Ainsi, si les structures et les fonctions de la protéine S 2019-nCoV ou de l'enveloppe virale pouvaient être perturbées par l'huile de sésame, le 2019-nCoV serait considéré comme inoffensif pour le corps humain, même si l'ARN viral ne peut pas être endommagé.

Quatrièmement, très important, l'huile de sésame est une huile de cuisson non toxique et inoffensive, et peut être facilement trouvée, et les gens peuvent l'acheter partout.
Tout le monde peut se protéger rapidement et facilement dans divers environnements intérieurs et extérieurs, et l'utilisation combinée d'un masque et d'une couche protectrice d'huile de sésame pourrait bien empêcher le développement de l'épidémie.
Il y a aussi des informations utiles
suggestions:
1. Pour les personnes infectées asymptomatiques, nous pouvons examiner s'il est possible d'inactiver le nCoV 2019 dans leur corps (ou les voies respiratoires supérieures) en ajoutant de l'huile de sésame à leurs narines et à leur bouche, car l'huile de sésame est capable de transpirer et de pénétrer dans la circulation sanguine à travers les capillaires.

2. Nous pouvons appliquer de l'huile de sésame sur la surface des objets fréquemment contactés, comme les tables, les poignées de porte, nos mains et nos visages.
L'huile de sésame ayant une faible tension superficielle et un point d'ébullition élevé, l'huile de sésame peut mouiller la surface de divers objets et peut également se maintenir plus longtemps.
Alors que la solution d'éthanol à 75% est facilement volatilisée et perd sa capacité de désinfection en raison du faible point d'ébullition de l'éthanol (78 ° C).

3. Nous pouvons pulvériser de l'huile de sésame dans l'air, par exemple en pulvérisant de l'huile de sésame autour des patients infectés et pour inactiver les aérosols viraux autour des patients.
L'inhalation de mêmes molécules d'huile dans les narines et les poumons des patients pourrait être non toxique et peut-être même bénéfique.

Bien qu'une utilisation excessive de certains autres désinfectants, tels que les désinfectants chlorés, soit potentiellement nocive pour la santé humaine et l'environnement.

4. La prévention de la transmission des maladies infectieuses propagées par les virus aéroportés représente un défi de taille.

 Nous pouvons utiliser une serviette contenant de l'huile de sésame pour couvrir le nez et la bouche avant de porter un masque.

Dans cette combinaison, le masque peut être utilisé pour bloquer les plus grosses gouttelettes contenant le virus, tandis que la serviette peut être utilisée pour adsorber, piéger et inactiver le virus dans des aérosols capables de traverser le masque.

 Cela peut être utile lorsque des respirateurs N95 à haut niveau de protection ou des masques chirurgicaux ne sont pas disponibles.

6. Nous pouvons également étudier les effets antiviraux d'autres huiles comestibles qui ont une faible tension superficielle, un point d'ébullition élevé et contiennent une forte proportion d'acides gras insaturés, tels que l'huile d'olive, l'huile de lin ,l'huile d'olive,l'huile de tournesol,l'huile de soja,l'huile de canola,le beurre de karite.... En résumé, la discussion ci-dessus fournit quelques mécanismes possibles et pense à utiliser l'huile de sésame pour prévenir l'infection du 2019-nCoV du point de vue de la science 

DECOUVREZ LES BIENFAITS DES PROBIOTIQUES

LES + DES PROBIOTIQUES VEGALIA ICI...

Prébiotiques intégrés
Nous avons ajouté des prébiotiques dans notre formule (l’inuline). Ces substances alimentaires sont en fait des glucides non digestibles qui servent de « nourriture » aux probiotiques. Ils contribuent à la prolifération et au maintien des probiotiques dans l’appareil digestif ce qui a pour effet de renforcer les bénéfices des probiotiques. .

30 milliards d’UFC
UFC signifie « unité formant colonie » : il s’agit du nombre de bactéries vivantes dans les probiotiques. Cette quantité d’UFC est le juste dosage pour maintenir la bonne activité de la flore intestinal, améliorer l’immunité et la qualité votre peau.

Rôle des probiotiques dans la lutte contre les infections virales en mettant l'accent sur le COVID-19 (voir blog)

À PROPOS
 

La Phytothérapie : une science à la fois ancestrale et moderne .

La phytothérapie vient du grec et signifie « soigner par les plantes ».

Elle repose en partie sur une pratique traditionnelle, fondée sur l’utilisation ancestrale et locale des plantes.

Les plantes médicinales renferment de nombreux actifs (plus de 250) qui ont des activités thérapeutiques complémentaires ou synergiques.

Ces actifs ont été étudiés et reproduits chimiquement pour être incorporés de nos jours dans de nombreux médicament.

 

Merci pour votre envoi !

                         Comptalib

Une application web et mobile intelligente, connectée au compte bancaire, qui vous permet de gérer votre comptabilité sans aucune connaissance préalable, de manière simple et rapide. Et à un prix mini !

Commencer gratuitement-Demander une démo